Un magazine, un concept-store ?  ALL-MAKERS c’est :


Présenter une sélection d'objets uniques en racontant des histoires. Découvrir des pays, des cultures, des modes de fabrication en faisant le portrait de créateurs d'ici et d'ailleurs.  Donner une image créative et positive de certaines régions dans le Monde, image souvent mise à mal dans les médias. Valoriser l'entreprenariat féminin. Préserver des héritages culturels.

ALL-MAKERS c'est aussi un carnet de voyage, un road-trip de savoirs-faire en images.


Ce site a l’intention de proposer le meilleur de la création d'ici et d’ailleurs, fusion entre héritage culturel et culture urbaine contemporaine. Le contenu est tout aussi important que le produit lui-même. Entre reportage et concept store chaque objet bénéficie d’un contenu développé. Il s’agit de raconter en image (photo vidéo texte) le processus de création et l’histoire de l’individu qui est derrière l’objet.

Les objets doivent être utiles et fabriqués localement. 

Mode, Accessoires, bijoux, Art décoratifs, Univers de l'enfant sont les principales sections représentées.

Ce projet propose une alternative aux circuits économiques classiques et entend booster de jeunes créateurs triés sur le volet.

On commence ce road trip des Créateurs par la promotion du Made in Palestine et du made in Sri-Lanka.


Un foulard, un tee-shirt graphique et urbain, un bijoux en bois, un petit sac brodé à la main, un joli vêtement avec une poésie arabe, un verre unique soufflé à la main.  Des objets qui rappellent un héritage traditionnel mais aussi un art de vivre oriental et méditerranéen.

Sur les collines de Bethléhem en Palestine, Claudia Stephan fabrique des jouets en bois et propose une alternative originale dans le commerce du bois d'olivier. Nadya Hazbunova, elle, est une talentueuse styliste palestinienne qui a monté sa marque Nadya-H. Ses bijoux en bois d'olivier et vêtements urbains, reprennent des poésies célèbres en calligraphie arabe.  

Les territoires de ce monde regorgent de talents. Les jeunesses éduquées et connectées ont soif de création.  Elles souhaitent donner une image positive et dynamique de leurs pays et se faire une place sur le marché deuxpoinzero de la création fait-main.

De Toulouse à Bethlehem, du Puy-en Velay à Colombo, de Paris à Chinguetti, on vit, on dance, on crée.

A l’Origine du projet ALL-MAKERS.


L’histoire d' ALL-MAKERS a démarré en faisant un reportage sur la dernière usine de Keffieh en Palestine. J’ai été touchée par cette famille qui se bat contre la concurrence chinoise, et à deux doigts de mettre la clé sous la porte.

Amoureuse de belles choses, aimant chiner dans mes voyages, j’ai eu l’idée de m’intéresser de plus près au savoir-faire du pays où je travaillais, la Palestine. En allant à la rencontre d’acteurs économiques afin de découvrir les spécialités du Levant et mieux comprendre leur contraintes de production, J'ai ainsi découvert que l'héritage culturel et les traditions était largement repris dans la création contemporaine.

J’ai été épatée de voir que tous ces créateurs travaillent dur pour montrer une autre image de leur pays et ainsi promouvoir dans le monde, des objets beaux, utiles, à la fois traditionnels et contemporains. De plus le label "Made in Palestine" est un enjeu crucial pour le développement économique du pays et les exportations.

De retour en France, lassée des plateformes de commerce équitables ou des places de marché, fourre-tout de produits sans histoires ni images, j'ai réalisé qu'un concept de boutique représentant des créateurs et un magazine de reportage le tout ONLINE n'existait pas. J'ai donc lancé un projet de concept-store sur internet avec une grande part consacré à l'éditorial, c'est dire à l'histoire des produits. 

A l'ère du "DO IT YOURSELF"  et voyant cette explosion de créateurs talentueux dans le monde, même dans les endroits les plus instables, ALL MAKERS est né. 

Claire Boubé

Journaliste et Fondatrice All-Makers